Une page facebook pour le blog !

12 Mar

Le titre veut tout dire, non ? Suite à cette nouvelle mode, j’ai envie de dire, cette nouvelle approche des news, et touti quanti, j’ai eu moi aussi envie de me lancer là dedans, et de créer une page facebook pour le blog. Celle-ci se trouve désormais ici : http://www.facebook.com/Askmetoread?skip_nax_wizard=true Je ne vous garantie pas qu’elle soit toujours à jour, mais je vais essayer de m’y tenir, et de vous tenir au courant le plus possible. Cela vous et plus globalement nous, permettra de plus facilement discuter, échanger nos impressions sur tel ou tel livre, et tout ça. De plus, vous pourrez sûrement m’aider à choisir mes prochaines lectures, vu que quand je m’y met, je suis une vraie indécise de la vie, et j’en ai eu marre de laisser The Hat choisir chaque semaine mes prochaines lectures. Bref, ai-je bien fait de créer cette page ? Nous verrons bien, mais elle est là en tout cas 🙂 Je vous souhaite à tous une bonne soirée, et une bonne semaine livresque ♥

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? [11]

12 Mar

Il est l’heure du rendez-vous hebdomadaire lancé par Mallou, mais se déroulant chez Galleane. Ce rendez-vous est devenu incontournable sur la blogosphère et j’y participe depuis peu. Je me suis enfin décidée ! Enfin bref, passons aux choses sérieuses.

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 La semaine dernière, j’ai lu le premier tome de Dark Elite, qui m’a bien plu, sans toute fois m’emballer à un point extraordinaire, et me laisse en fin de compte assez mitigée malgré une lecture agréable. Le truc, c’est qu’il n’y a pas tant que ça d’action, et ça m’a pas mal gênée, mine de rien. Je vous en dirais cependant plus lors de ma chronique. Au pire des cas, vous avez toujours Livraddict pour en savoir un peu plus.

Ce que je suis en train de lire : 

 Je suis en train de lire le second tome de Hunger Games, en VO et en ebook. Je n’avance pas énormément cela dit, ayant quelques petits soucis techniques, et étant du coup obligée de lire sur mon pc, ce qui est bien chiant – il faut dire ce qui est – et qui fatigue beaucoup. Je me suis également plongée dans la grand-mère de Jade, emprunté à ma marraine, et que j’adore. Je suis totalement sous le charme. Du coup, j’alterne au maximum, tout du moins j’essaye, entre le livre et l’ebook.

Mes prochaines lectures : 

Autant, la semaine dernière, je ne savais absolument pas quoi lire, autant mon planning lecture est à présent bien rempli. La semaine prochaine, je prévois donc de lire Si tu me voyais maintenant, qui est le livre que mon amie à choisis parmi ma PAL – nous avons rencontrés quelques soucis techniques, ce qui explique le choix du livre tardif. Je compte aussi lire le fameux Si je reste, qui traîne dans ma PAL depuis bien trop longtemps, et que je vais sortir de cette fameuse pile, grâce à la LC organisée sur Livraddict.

Et vous, que lisez-vous ? 

Hunger Games, tome 1, Suzanne Collins

10 Mar

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

Hunger Games, c’est LE phénomène, nous sommes d’accord. On entends beaucoup parler de la saga dû à la prochaine sortie du film, et je me suis enfin décidée à la lire. Il faut dire que le résumé est alléchant et à vraiment tout pour plaire. Ça change de ce qu’on peut voir d’habitude, et c’est bien joué, ça, c’est sûr. D’ailleurs, je l’ai même prêté hier à ma cousine pour qu’elle s’y mette, elle aussi, vu que c’est à mon avis, un livre qu’il faut absolument avoir lu, et qui en vaut le détour. Je précise que ce ne fut pas un coup de coeur, pour une seule et unique raison, qui est, comme l’avait dit dans sa chronique LiliDrawinthecity, qui concerne l’âge conseillé pour lire ce roman. La cruauté est présente tout au long du livre, implicite ou explicite, et cela peut choquer certaines personnes. J’ai moi-même été choquée par l’une d’entre elle, c’est pour dire. C’est donc le gros bémol que j’ai trouvé.

Le concept en lui-même, l’idée de ces Jeux de la Faim organisés par la Capitole, et obligatoirement regardés par le reste de la population, les Etats-Unis dystopiques,  les Douze districts, et tout ça, c’est vraiment bien trouvé. C’est la première fois que je découvre un livre dystopique – si je ne m’abuse – et franchement j’adore, et j’adhère. Ici, on se laisse rapidement emporter par l’histoire, mais on se retrouve aussi confronté à cette réflexion implicite, à cette cruauté permanente, et à ce jeu de vie ou de mort dans l’arène. C’est bien envoûtant en tout cas, et on se laisse simplement prendre par le récit. Les pages tournent sans qu’on ne s’en rende compte, et une fois les jeux commencés, on ne peux tout simplement plus lâché ce livre.

Niveau personnage, je vous le dis tout de suite, je n’aime pas Katniss. Oui oui, c’est étrange, c’est incroyable, et touti quanti, mais non, elle ne m’emballe pas. Pourquoi ? Et bien, c’est très simple, elle m’exaspère dans sa façon de se comporter. Elle joue beaucoup trop. Dans les jeux, elle fait ce qu’on attends d’elle, ne cherche pas plus loin, et joue avec tout le monde. Je veux bien qu’il s’agisse d’un jeu de vie ou de mort comme je n’arrête pas de l’écrire, mais il y a tout de même des limites… Elle joue avec le feu, et surtout avec Peeta, tout ça, pour s’attirer les bonnes grâces des sponsors. Il me semble que Jess avait déjà souligné ce point, et je ne peux qu’être d’accord avec elle. Tout au long du roman, je me suis demandée quand elle était sincère, quand est-ce qu’elle faisait quelque chose sans attendre un quelconque retour. Je dois tout de même souligné son courage, de se proposer pour participer aux jeux à la place de sa petite soeur – même si c’était un peu gros que ce soit tombé sur elle, alors que son nom n’était inscrit que pour la première année. Mais venons-en à Peeta, qui est l’un de mes personnages préférés. Pas mal de monde ont, si je ne m’abuse, eut bien du mal à le cerner. Étrangement, moi non. Peeta est un personnage sincère et simple, et je l’ai senti dès le début, lorsque Katniss nous en parle pour la première fois. Dès ce moment, j’ai su à quoi m’attendre avec lui, malgré les doutes que nous inflige l’auteur par la suite. Et puis, il y a Cinna, ce styliste qui a choisit de représenter le district douze et qui fait des merveilles de ces dix doigts, sans compter qu’il est très rassurant, et qu’il donne de bons conseils. Et Rue alors, cette jeune fille qui est très débrouillarde, et qui n’hésite pas à venir en aide à Katniss ! Sans oublier Cato. Oui, j’aime les « méchants » et j’assume à cent pour cent. Cato, c’est le guerrier par excellence, j’ai envie de dire, même s’il n’est pas forcément toujours très fut-fut. Mais voilà, qui d’autre que lui aurait pu être le concurrent parfait, le rivale pour faire face à Katniss ? Personne.

Niveau narration, je regrette de n’avoir retrouvé que le point de vue de Katniss. Personnellement, j’aurais aimé avoir celui de Peeta, celui de Cato, celui de Rue, et d’autres concurrents. Je trouve que cela aurait été beaucoup plus intéressant que l’unique point de vue de Katniss, mais peut-être n’est-ce du qu’au fait qu’elle m’a agacé ? Allez savoir. J’ai par contre beaucoup aimé le fait de retrouver certains souvenirs de Katniss dans le récit. C’est quelque chose que j’apprécie tout particulièrement. Je trouve aussi dommage que l’on ne retrouve pas Prim, la soeur de Katniss, leur mère, où encore Gale à la fin. En parlant de celle-ci, je l’ai d’ailleurs trouvé un peu brute. J’aurais aimé une fin plus développée, une fin qui va jusqu’au bout, si j’ose dire. Malgré tout ces points, pas toujours très positifs d’ailleurs, je dois dire que j’ai vraiment adoré ce premier tome. Bon, vu l’engouement qu’a suscité le roman, j’étais bien obligée de nuancer mes propos, non ?

En somme : mais qu’attendez-vous pour le lire ?!

Queen Betsy, tome 5, Vampire et casée, de MaryJanice Davidson

10 Mar

Betsy a des problèmes par-dessus la tête. Pour commencer, elle va fêter son anniversaire : trente ans + un an de sa vie après la mort. En plus de l’organisation du mariage, elle a pris la décision d’arrêter de boire du sang, sans consulter son fiancé, Éric Sinclair, le roi des vampires en personne… En d’autres termes, elle n’a vraiment pas la tête à recevoir des visiteurs, même s’il s’agit de puissants vampires européens qui se sont enfin résolus à lui présenter leurs respects.

Ça fait un petit moment que je l’ai lu du coup, ayant accumulé un certain retard niveau chroniques, mais voilà enfin mon avis sur ce tome 5. Pour ceux qui me suive, vous savez dors et déjà que je suis fan de cette saga, qui mélange donc la chick-lit et la bit-lit. L’humour et les répliques qui tuent sont toujours au rendez-vous, et heureusement. Depuis quelques tomes, pas mal d’entre vous trouvaient la saga en dessous de ce qu’elle a été au début, et je peux comprendre. Précisons tout de même que les trois derniers tomes – du trois au cinq donc – sont plus basés sur le relationnel que sur l’action en elle-même, ce qui je trouve n’est pas plus mal.

La relation Betsy/Sinclair me plait toujours autant, voire plus encore. Vous pouvez dire ce que vous voulez, ces deux là sont faits pour être ensembles. Au niveau des autres personnages, on retrouve Alonzo, un vieux vampire, charismatique, même si difficile à cerner, tout du moins au début. Et puis, il y a Cathie, la fantôme, qui revient vous rendre une petite visite dans ce tome-ci. On retrouve aussi une jeune vampire, une amie de notre couple préféré, qui a un drôle de passé avec ce cher Alonzo. Sans oublier Garrett, plus communément appelé le monstre George, et sa petite-amie – sortie de nulle part, ça c’est sûr – Toni. Bon là, par contre, je n’ai pas adhérer. On n’en sait pas énormément sur elle, ni sur leur couple. Pas franchement inutile dans ce tome en tout cas. Encore une fois, je regrette énormément le fait que Tina et Mac soient laissés pour compte. Par contre, dans ce tome-là, le personnage de Jess est très important et très présent.

Au niveau de l’histoire, Betsy est confrontée ici à un choix crucial, un vrai dilemme qui la met au pied du mur. D’ailleurs, notons aussi que l’histoire entre Alonzo et Sophie est tout aussi importante, puisqu’on se retrouve encore une fois face à un choix important, et surtout difficile. Vous vous doutez bien que notre héroïne devient alors plus mature, plus réfléchie, plus posée et surtout plus humaine encore qu’elle ne l’était déjà. En fin de compte même si l’action n’est pas au rendez-vous, on retrouve dans ce tome quelque chose de beaucoup plus profond. Oh et encore autre chose, dans ce tome-ci, on retrouve un zombie dans le grenier ! Plutôt original, et encore une fois, notre Betsy est confrontée à une situation bien délicate.

En somme : un tome nous offrant une belle évolution pour notre héroïne préférée.

C’est lundi, que lisez-vous ? [10]

5 Mar

Il est l’heure du rendez-vous hebdomadaire lancé par Mallou, mais se déroulant chez Galleane. Ce rendez-vous est devenu incontournable sur la blogosphère et j’y participe depuis peu. Je me suis enfin décidée ! Enfin bref, passons aux choses sérieuses.

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

  Deux bonnes lectures pour cette semaine. Elixir fut une excellente surprise. Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à cela. Au niveau de l’intrigue, on ne s’ennuie jamais. On suit notre héroïne et ses réflexions, ses questionnements, et on ne sait pas dès le début ce à quoi nous devons nous attendre. J’ai vraiment beaucoup aimé, mais vous en saurez plus lors de ma chronique – oui, je sais, je suis toujours en retard, j’ai honte ! En ce qui concerne les malheurs de Sophie, quel beau retour en enfance ! Petite, j’adorais les dessins animés adaptés. J’ai donc adoré me replonger dans ces malheurs, dans les bêtises de la demoiselle.

Ce que je suis en train de lire : 

 Je n’en ai pas encore énormément lu, mais j’apprécie beaucoup pour le moment. Je suis fan du personnage de Scout, un personnage secondaire très intéressant je dois dire. Puis, la couverture me fait toujours tomber. Dès que je le prends, je suis en extase devant celle-ci. Donc pour le moment, je ne peux pas vous en dire grand chose. Mais l’ambiance me plait, ainsi que la plume de l’auteure, et notamment toutes les petites références qu’on peut trouver. Bref, j’ai hâte d’en découvrir plus, et d’avancer dans l’histoire.

Mes prochaines lectures :

Et bien, cette semaine je suis grandement indécise, donc je ne préfère rien prévoir, d’autant plus que la fin de semaine est relativement chargée. Donc du coup, pour ceux qui me suivent sur Livraddict, vous verrez sur mon profil BBM que je tiens à jour, ou sur mon suivi lecture 🙂

Et vous, que lisez-vous ? 

L’école des saveurs, Erica Bauermeister

2 Mar

Un jour, la petite Lilian se lance un défi fou : si elle parvient à sortir sa mère, qui vit coupée du monde, de son chagrin en cuisinant, elle consacrera son existence à la gastronomie. La magie d’un bon cacao aux épices opère et, une vingtaine d’années plus tard, Lilian anime tous les premiers lundis du mois un atelier de cuisine dans son restaurant. L’Ecole des saveurs réunit des élèves de tous horizons. De l’automne au printemps, ils vont partager tentatives culinaires et aspirations cachées, découvrir la force insoupçonnée des parfums et des épices, capables par leur douceur ou leur piquant d’éveiller des ardeurs inconnues et de guérir des peines anciennes… Sensuel et savoureux, ce roman culinaire fait la part belle aux cinq sens, et dépeint avec justesse la passion et la patience de ceux qui comprennent le langage secret de la cuisine.

Ce livre m’a été offert, en septembre dernier pour me souhaiter bonne chance pour mon examen, par ma marraine. Je regrette de ne pas l’avoir lu avant, car il est tellement frais et délicieux, littéralement ! Mais je remercie Lady K qui l’avait aussi dans sa PAL. Du coup, la lecture commune nous a bien sûr sauté aux yeux. Vous pouvez d’ailleurs trouver son avis ici. J’ai passé un excellent moment avec ce livre, et je vais vous expliquer de ce pas pourquoi et comment. Tout d’abord, avez-vous lu le résumé ? Qu’il est alléchant ! Tout comme la couverture d’ailleurs ! On meurt d’envie de s’y plonger, avouez-le ! Et petit détail inutile, j’ai aimé le fait que la mère de Lilian se soit plongée dans la lecture, non-stop ou presque, depuis son chagrin. C’est bête dit comme ça, mais en fait, je réagis de la même manière, sauf que j’en ressort au bout d’un moment moi. Bref…

L’énorme plus de ce petit bouquin est sans conteste ses personnages. On suit dès le prologue Lilian, qui va tout faire pour sortir sa mère de sa torpeur, avec les précieux conseils d’une bonne amie, Abuelita, qui est incroyablement gentille. Par la suite, chaque chapitre correspond à un personnage et à un cours. On commence avec Lilian, forcément, et petit à petit, on découvre ses élèves de l’Ecole des saveurs, selon le point de vue d’un autre des personnages. Du coup, chaque chapitre recèle une histoire, une passion, des souvenirs, des épreuves. De prime abord, je ne m’étais pas imaginée que le livre se présenterait de la sorte, mais c’est incroyablement plaisant, car tous les personnages se révèlent être attachants, chacun à leur façon bien entendu. Le pire, c’est que ce petit groupe s’unit rapidement, et qu’on a presque l’impression d’en faire partie, nous aussi, et d’être avec eux, dans le restaurant de Lilian, à apprendre à cuisiner, d’une manière originale, mais efficace.

La plume de l’auteure est vraiment plaisante et fraîche. Vous tournez les pages sans même vous en rendre compte, et finalement, pouf, vous êtes au bout, alors que vous ne vous en étiez même pas aperçu. Ca se lit donc très vite. Mais ça donne surtout très faim ! Je ne vous cacherais pas que j’ai moi-même grignoté tout en lisant ce livre. Comprenez bien que toutes ces recettes alléchantes vous donne non seulement envie d’aller faire la cuisine, mais aussi de manger, et vous en avez bien entendu l’eau à la bouche. Forcément, on craque, non ? Bref !Arrivé au bout, on est là, tout penaud, à difficilement réaliser que c’est fini. On en redemande, et on veut toujours en savoir plus. Que se passe-t-il après pour chacun d’entre eux ? Mine de rien, cette question ne nous quitte pas.

En somme : On comprends facilement pourquoi ce petit livre plait autant ! Je vous le conseille chaudement.

▬▬▬▬▬▬▬

Avec Lady K, nous nous sommes longuement questionnés sur les termes de cette lecture commune. Nous avons partagé nos impressions, posté notre article aujourd’hui, et finalement, nous avions pensé à nous donner l’une l’autre quelques questions. Voici donc celles de Lady K :

-D’après toi, que mange la jolie Demoiselle (qui a l’air de se régaler) de la couverture ?

Bon d’abord j’ai envie de (re)dire que la couverture est magnifique, et qu’effectivement cette demoiselle a l’air de se régaler, en profitant à fond du soleil et de ce qu’elle mange. Sinon, je ne suis pas douée en cuisine, et je me trompe sûrement à coup sûr, mais j’ai envie de croire qu’elle déguste à la cuillère, un excellent smoothie ! Ou alors la cuillère n’est là que pour feinter l’ennemi ! Allez savoir !

-Quel est la recette qui t’a donné le plus faim, que tu as voulu tout de suite goûter ?

Et bien c’est LA recette miracle. Celle que Lilian a préparé pour sa maman, grâce à l’aide d’Abuelita, et qui est sortie de sa torpeur. Je ne suis pas fan de café, loiiiin de là, mais, vu l’effet que cette petite recette a eu sur la maman de Lilian, je me dis que je pourrais faire un petit effort. C’est donc le café mélangé avec le lait chocolaté parfumée à la cannelle et à l’orange. J’imaginais tellement le goût que ça devait avoir. Encore maintenant j’en ai l’eau à la bouche. Je testerais, un jour, ça c’est sûr !

-D’après toi, est-ce que des ingrédients bien choisis peuvent avoir de tels effets bénéfiques : rappeler de bons souvenirs, redonner le sourire, rapprocher les gens … ?

Pour les souvenirs, oui, j’en suis convaincue. On mange tous trois fois par jour, voire plus quand on est petit – faut compter les goûters – et forcément, à un moment ou à un autre, il y a un repas, une recette en elle-même, ou tout simplement un ingrédient en particulier, ou même une senteur, qui nous rappelle un moment de notre vie, non ? Ce souvenir peut nous donner le sourire, ça c’est sûr. Après, je pense qu’un bon repas, et donc des ingrédients bien choisis peuvent effectivement rapprocher une tablée. Regarde pour les fêtes de fin d’année, quand tout le monde se réunit autour d’un bon repas, avec des produits qu’on utilise pas tous les jours.

-Quel est le personnage que tu as le moins aimé et pourquoi ?

Sans aucune hésitation, je dirais Helen. Autant j’aime le petit couple que ces deux personnages âgées forment, et j’adore Carl, autant elle je ne l’aime pas. C’est simple, je n’ai pas aimé son histoire. Son chapitre n’a pas justifié à mes yeux son comportement envers son époux, et je n’ai pas été touchée par ses pensées. Au contraire. En même temps, je ne supporte pas l’infidélité, donc bon… Faut pas m’en demander trop non plus x) Du coup, oui, c’est Helen que j’ai le moins apprécié.

-De même lequel as tu le plus apprécié et pourquoi ?

N’en choisir qu’un seul et unique et vraiment compliqué, vu qu’ils sont nombreux. J’hésite vraiment entre deux – deux hommes en plus ! Mais je crois que mon coeur balance plutôt du côté de Carl, pour la simple et bonne raison qu’il est touchant à souhait, non ? Puis son histoire, avec Helen, est presque « banale » dans le sens où ça arrive de plus en plus, mais le courage et l’amour dont il lui fait preuve, m’a vraiment laissé sur les fesses. Combien de gens peuvent pardonner cela ? Au final, c’est presque la raison numéro une des séparations non ? Alors voilà, il m’a épaté, et je me suis dit que Helen avait vraiment de la chance de l’avoir. Sinon, je sais que tu risques de me poser la question, le personnage avec qui j’ai hésité est Tom. Et oui, je sais, c’est paradoxal. J’ai aimé Carl et j’ai détesté sa femme x)

Chasseuse de la nuit tome 1 : au bord de la tombe, Jeaniene Frost

1 Mar

Catherine Crawfield est à moitié vampire !
Elle passe son temps à tuer des vampires et des démons en espérant tomber un jour sur son père qui détruit la vie de sa mère. Jusqu’au jour où elle est enlevée par Bones, un vampire chasseur de prime qui va lui prouver que tous les vampires ne sont pas mauvais.
Il accepte en effet de l’aider à retrouver son père si elle s’entraine avec lui et l’accompagne. Très étonnée de ne pas lui servir de diner, Cat apprend à accepter son statut de demi-vampire et doit choisir rapidement un camp lorsque Bones et elle sont poursuivis par une bande de tueurs.

Cette lecture fait partie du baby challenge livraddict 2012 bit-lit, mais je ne l’ai pas lu que pour cette raison. C’est bien simple, sur la blogo, on entends pas mal parler de cette saga, et de ce fameux duo qu’est Cat et Bones. Du coup, lorsque j’ai vu sur livraddict la lecture commune organisée, je n’ai pas pu m’empêcher de sauter dessus. Bref, c’est donc pour ça que je viens poster aujourd’hui – alors je suis malade, qu’est-ce que je ne ferrais pas pour vous xD – sur ce fameux premier tome. Avant tout, je dois vous dire que j’ai trouvé qu’il valait bien la réputation qu’on lui donnait sur la blogo. J’ai donc beaucoup apprécié cette lecture.

Commençons par les personnages. Catherine – Cat – est une jeune femme déterminée, à l’histoire sombre et difficile. C’est pas facile d’être à moitié vampire tous les jours ! D’ailleurs je précise de suite que j’ai aimé ce côté là. Elle n’est ni totalement humaine, ni totalement vampire. Ca m’a bien emballé, oui. Bref, Cat est une héroïne qui m’a bien plu, malgré son côté têtue comme une mule, et bornée, qui m’a parfois énervée à certaine partie du livre. De temps en temps, elle a tendance à se croire supérieure, plus forte que ce qu’on croit, alors que ce n’est pas toujours le cas… Le personnage de Bones, quant à lui, est vraiment… Comment dire… À croquer ? Nul doute que s’il existait bel et bien, je ne serais pas la seule à me jeter sur lui. Non vraiment, il a tout pour plaire. Forcément, vous vous doutez bien que leur duo est à tomber ! L’alchimie entre ces deux personnages est excellente, et on ne peut qu’aimer. J’ai d’ailleurs particulièrement aimé leur rencontre, qui donne plutôt bien le ton. Je ne vous en dirai bien sûr pas plus (a) Autre petit – voire grand – point important : l’absence de trente six mille personnages secondaires, comme c’est le cas dans certaine saga. J’ai beaucoup aimé ce fait là, puisqu’ici, au moins on ne peut pas s’embrouiller, en se disant « qui est qui ? » Par contre, la mère de Cat est énervante. Elle méritait des baffes par moment. N’était-ce qu’une impression ?

Une chose est sûre, le premier qui me dira que ce livre manque d’action aura affaire à moi, et une loooongue discussion l’attendra sûrement. Franchement, on ne peut pas s’ennuyer. Il se passe toujours quelque chose, et le rythme ne s’essouffle pas au fil des pages. Au contraire, il y a toujours un petit quelque chose pour nous maintenir en haleine. Notre attention est toujours attirée par quelque chose, que ce soit l’intrigue en elle-même, l’action du chapitre, où tout simplement cette alchimie entre notre duo préféré. Jamais on ne s’ennuie. Ce que je vais dire va être ridicule, mais j’assume. Parfois, j’ai eu l’impression de me retrouver dans un épisode de la série Nikita, mais version vampire. C’est bête hein, mais je suis dans ma période Nikita. Non, sans rire, l’action est vraiment au rendez-vous, et les scènes de combats sont plutôt pas mal. En ce qui concerne la toute fin, par contre, je reste mitigée. Je ne peux pas vous en dire plus, ce serait bête de vous spoiler un truc pareil. Mais ceux qui l’ont lu comprendrons sûrement de quoi je parle – ou en tout cas je l’espère.

En somme : De la bit-lit, de la vraie ! Lisez ce premier tome, ne serait-ce que pour fantasmer sur Bones !

Eux aussi, ils l’ont lu pour cette lecture commune : 

AidokuMIA –  DexQuaidesamoureuxLuucil –  Alexia77 – Stephanie-plaisir de lireMamanmicJuliahDanounaKelithLilyDrawinthecityLuna