Paradise, de Simone Elkeles

27 Jan

Un accident de voiture lie le destin de Maggie à celui de Caleb, le garçon qui l’a renversée. Malgré la culpabilité et la rancune, pourront-ils se reconstruire et se pardonner ? Condamné pour avoir renversé Maggie alors qu’il conduisait en état d’ivresse, Caleb Becker rentre chez lui, à Paradise, après avoir purgé sa peine. Quant à Maggie, elle sort tout juste de l’hopital, où elle vient de subir une longue rééducation. Les deux jeunes gens veulent s’éviter mais Paradise est une toute petite ville. C’est plus fort qu’eux : le destin les a réunis et, petit à petit, leur amitié naissante se transforme en romance. C’est sans compter sur l’ex petite amie de Caleb, qui n’a pas l’intention de laisser le garçon lui échapper…

Avant toute chose, je tenais à remercier Calypso d’avoir organisé son concours, ainsi que les éditions La Martinière Jeunesse, pour me l’avoir envoyé, et le hasard, pour avoir bien fait les choses. C’était le premier concours que je gagnais, et le livre n’était pas des moindres, vous en conviendrez. Il fait beaucoup parler de lui sur la blogo, et j’ai totalement compris pourquoi. Est-il essentiel que je précise qu’il fut un coup de coeur ? Trop tard, c’est fait. Commençons par un détail de moindre importance, voulez-vous ? C’est bête, vraiment, et ça n’a rien à voir avec le contenu du livre en lui-même, mais je me dois de préciser que la couverture est absolument magnifique. Pour être franche, j’en suis tombée amoureuse. En voyant l’image, vous vous dites qu’elle est effectivement belle, mais en l’ayant entre vos petites mimines, vous ne pouvez que craquer. Et en fait, elle n’est pas violette, mais rose. Cela dit, elle est tout aussi belle que sur la photo. Enfin bref ! C’est donc un détail, mais rien qu’en voyant la couverture et le résumé, on meurt d’envie de s’y plonger, non ?

Venons-en au livre en lui-même. Tout d’abord, il me semble essentiel de parler des chapitres. C’est toujours agréable de lire un livre qui en possède, vous en conviendrez. La lecture se fait encore plus facilement lorsque ceux-ci sont relativement court. Mais c’est parfois bien difficile de cerner un personnage extérieur à la narration, dirons-nous. Vous voulez la solution, Paradise l’a. Deux protagonistes, deux adolescents, deux points de vue. Ça semble logique dit comme ça, mais c’est tellement agréable ! L’alternance des points de vue d’un chapitre à l’autre nous permet vraiment de cerner chacun des deux protagonistes, et c’est extrêmement plaisant. De même qu’au début, on a tendance à faire pencher la balance d’un côté, puis de l’autre, juste après avoir lu le chapitre concernant son point de vue. C’est une chose que j’ai donc beaucoup appréciée. En parlant de personnages, ils sont tous très attachants, exceptés Kendra, ainsi que la mère de Caleb, ou son soit disant meilleur ami que j’ai eu du mal à voir en peinture en fin de compte. On suit donc volontiers les aventures de Maggie, Caleb, et de leur entourage. N’oublions pas de parler de Mme Reynolds, qui est une vieille femme extrêmement attachante et généreuse, ayant le coeur sur la main, et qui aide beaucoup nos deux adolescents préférés – si, si, je vous assure – à se reconstruire. Et en parlant de reconstruction, Mme Reynolds n’est pas la seule à les aider. En effet, ils s’aident mutuellement, tous les deux, à pardonner, à dépasser leurs peurs, à se faire accepter, etc.. Dans le fond c’est assez paradoxal puisqu’ils sont la cause de leur malheur et de leur mal-être respectif.

En parlant de besoin et de sentiments, n’oublions surtout pas d’évoquer l’intensité du roman. J’ai d’ailleurs bien du mal à trouver mes mots en évoquant ce point. Comment vous dire… Grâce aux chapitres alternés, on ressent doublement cette force qui les lie l’un à l’autre. Tout est décuplé en fin de compte. Et même si on l’enlève, on ne peut que constater à quel point ces deux adolescents sont liés. Leur lien ne date pas d’hier, bien au contraire, et c’est aussi un point positif, puisqu’ils ne tombent pas amoureux « comme ça », ce qui est vraiment intéressant. Notons également la simplicité de l’histoire, car cela peut arriver à tout le monde, et c’est peut-être ce qui nous rends encore plus proches de Maggie et de Caleb, allez savoir. Sous ces airs de simple roman jeunesse, Paradise nous offre bien plus que ça. Une vraie leçon de vie, j’ai envie de dire, pour les petits et les plus grands.

Oh et encore une chose, mais non pas des moindres. Si, justement on s’attends en lisant le résumé, en sachant qu’il est classé jeunesse, et tout le bataclan de clichés, on ouvre ce livre en pensant déjà en connaitre la fin, et en se disant que ce sera d’une prévisibilité absolue, on a tout faux. Simone Elkeles a réussi à me surprendre, et à en surprendre plus d’un avec cette histoire. Méfiez-vous donc de l’eau qui dort. J’ai donc été conquise par l’auteure, sa plume, et sa simplicité quant à la situation. Si en ce moment, on a beaucoup plus tendance à chercher des scénarios incroyables, à en couper le souffler, et à donc en oublier les évènements plus banals, anodins, l’auteure, elle, ne s’y est pas laissé prendre. Une histoire simple, pour beaucoup d’émotion et d’intensité. Nul doute que je lirais la suite de la saga – oh mon dieu, je n’attends que ça alors que le premier tome vient à peine de sortir – et me lancerais également dans ses autres livres.

En somme : Levez-vous, enfilez vos chaussures et votre manteau, n’oubliez pas votre sac à main, et surtout votre porte-feuille, et courrez vous le procurer d’urgence !

Publicités

10 Réponses to “Paradise, de Simone Elkeles”

  1. Lady K 28/01/2012 à 09:50 #

    Je suis bien d’accord avec toi, il faut se le procurer d’urgence ^^

    Mme Reynolds est tout simplement géniale, il n’y a pas d’autres mots. J »adore sa personnalité, un peu sèche en apparence, mais tellement gentille au fond … Bref, on est tout à fait d’accord sur ce livre !

    Et pour une fois tu ne peux pas me tenter et ajouter un livre dans ma WL puisque je l’ai déjà lu 😛

    • askmetoread 28/01/2012 à 12:56 #

      On est d’accord, il fait partie des livres à absolument lire cette année x)

      Oui ! J’ai beaucoup aimé ce personnage, et je la voyais tellement bien dans mon esprit que j’avais presque l’impression de l’avoir sous mes yeux. C’est vrai que sous ses remarques dures, elle est tellement adorable, qu’on aurait vraiment envie de l’avoir pour grand-mère *SBAAF*

      Et oui, et heureusement d’ailleurs, parce que si non, je crois que je t’aurais harcelé pour que tu te le procures ^^ (a)

  2. Avalon 28/01/2012 à 11:40 #

    Il faut vraiment que je me le procure !

    • askmetoread 28/01/2012 à 12:57 #

      Je confirme. Ce fut vraiment une magnifique découverte, et j’espère qu’il te plaira aussi, une fois que tu te le seras procuré 🙂

  3. mimigogotte 29/01/2012 à 17:21 #

    Un beau billet qui me donne encore plus envie de lire ce livre, dont j’entends beaucoup parler en ce moment !
    Bonne soirée

    • askmetoread 29/01/2012 à 17:58 #

      « Un beau billet » ? Vraiment ? Ca fait plaisir en tout cas 🙂
      Sinon, c’est vrai que le livre fait pas mal de bruit sur la blogo, mais je comprends tout à fait l’engouement qu’il a engendré, et je te le conseille bien sûr vivement 🙂

  4. Isa1977 30/01/2012 à 17:27 #

    Rhoooo 🙂 Il faut vraiment que je le lise:) Ton billet me donne envie de le découvrir 🙂

    • askmetoread 30/01/2012 à 17:54 #

      Oui, oui, oui ! C’est un livre qu’il faut absolument lire cette année 🙂

  5. Mathilde 15/02/2012 à 14:16 #

    A chaque fois que je vais faire un petit saut à la librairie, il m’appelle mais j’arrive pas à me décider à le prendre.
    J’ai honte, mais je suis une grosse radine et ça me fait mal aux fesses d’acheter un livre grand format. Tu as eu bien de la chance de le gagner.

    • askmetoread 15/02/2012 à 14:22 #

      Et bien, j’ai envie de te dire de ne plus hésiter un seul instant. Il faut dire que c’est une petite romance bien sympathique au fond, et que le lien qui les unit est vraiment intéressant.
      Si ça peut te rassurer, j’achète rarement des grands formats (ou alors j’en demande pour Noël, mon anniversaire et ce genre d’occasion) parce qu’économiquement, j’suis pas riche quoi, et qu’avec ces sous là, je peux acheter plusieurs poches (a) Mais je pense que celui-ci en vaut quand même la peine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :