Queen Betsy, tome 2, vampire et fauchée, de Mary Janice Davidson

6 Jan

Elle voulait juste acheter de belles chaussures… Elle se retrouve avec la tenue complète de mariée ! La série de bit-lit pour toutes celles qui dévorent de la chick-lit !
Rien ne fera jamais oublier son amour des chaussures à Betsy, pas même mourir et se réveiller reine des vampires.
Entre son job de vendeuse chez Macy’s et son nouveau statut, elle n’a plus de temps pour elle. Pour ne rien arranger, une série de meurtres l’oblige à prêter main forte au vampire qui la rend dingue, le très sexy Sinclair. Ah et en plus, ils sont désormais mariés…

Comme vous l’avez surement compris, le premier tome m’a beaucoup plus, et fut donc un coup de coeur, et plus important encore, le premier coup de coeur de l’année 2012. Ayant en ma possession le second tome, j’ai directement enchaîné, ne pouvant me résoudre à laisser Betsy et ses amis de côté. En réalité, je ne pouvais tout simplement pas. C’était presque comme une obligation. Donc, directement après avoir terminé le premier tome, qui se lit très facilement et rapidement, j’ai continué avec celui-là, qui se lit de la même façon. La saga reste pour le moment un coup de coeur. C’est léger, girly, mais avec cet univers vampirique qui plait, et c’est surtout marrant. J’aime beaucoup la plume de cette auteure, et je dois bien avouer que par moment, il m’est arrivé de tellement bien imaginé la scène, les réactions, les regards, que je me suis simplement mise à pouffer de rire. Il faut savoir qu’avec Betsy, soit ça passe « crème », j’ai envie de dire, soit ça casse. Beaucoup aime ce personnage principal, malgré tous ses défauts, et d’autres ne peuvent tout simplement pas la supporter. Vous vous doutez donc que je l’ai adoré. Et puis, si vous avez lus la première chronique, vous le savez déjà. Mais, je pense qu’il est important de préciser que mon amour pour Betsy n’a pas changé.

Venons-en à la chronique en elle-même. Je vais commencer par la première chose qui m’a marqué juste après avoir terminé ce second tome, et donc, la première chose à laquelle j’ai pensé. On retrouve dans ce tome là, un parallèle avec le premier. Je ne peux malheureusement pas vous l’expliquer plus que ça, puisque je spoilerais ceux qui ne l’ont pas encore lus, et c’est une chose que je déteste faire. Par contre, je peux vous dire que ce parallèle concerne la situation de notre chère et tendre – pas si tendre que ça, au final – Betsy. Ce que j’ai également aimé est l’évolution dans la relation de Betsy et de Sinclair – non, vraiment, je n’arrive pas à l’appeler par son prénom xD. Leur petit jeu du chat et de la souris me séduit toujours autant. C’est un peu un « fuis-moi et je te suis, suis-moi et je te fuis », comme on dit. Et c’est vrai que ce genre de relation compliquée et surtout inavouée, est plutôt pas mal à lire, et à suivre. C’est toujours mieux qu’une histoire bateau, où les héros tombent directement dans les bras l’un de l’autre. Ici, leur relation est plus complexe, plus ambiguë, et je dois dire que personnellement, j’aime ça, et le fait que ça vienne petit à petit.

Le truc marrant avec Betsy, c’est que même en étant vampire, elle veut travailler. Oui, faut le faire quand même. Elle n’en aurait même pas besoin, mais elle y tient quand même. Ca, c’est le genre de chose qui me botte, pour la simple et bonne raison que ça casse un peu le mythe du vampire. Vous avez déjà vu Dracula travailler à proprement parler ? Et les frères Salvatore ? Edward Cullen – dans les deux premiers tomes en tout cas xD – ? Bon, je ne cite bien évidemment que les plus connus, que ceux qui me viennent à l’esprit, et surtout, que ceux que je connais hein. Je me doute qu’il doive en exister d’autres qui ne travaillent pas, voire même d’autres comme Betsy. Bref ! Tout ça pour dire que sa motivation et sa détermination m’a bien plu. A noter qu’elle n’exerce pas non plus n’importe quel métier ! Anyway. J’ai plutôt bien aimé l’intrigue de ce second tome, même si, disons-le tout de suite, dans la saga, ce n’est pas l’intrigue qui prime. C’est vrai que dans le premier tome je m’attendais à un autre combat, plus impressionnant et tout ça, mais au final, c’est plus un roman de chick-lit qu’un roman de bit-lit à proprement parler. Les nouveaux personnages de ce second tome sont plutôt pas mal dans le genre, malgré une rencontre, et une « amitié » que j’ai trouvé trop simple, mais une fois encore, c’est une saga sans prise de tête.

Pour faire le parallèle avec ma chronique du premier tome, je tiens une fois encore à souligner que dans Queen Betsy, la vie vampirique, et la vie privée, si on peut dire ça comme ça, sont séparées. Je le répète, mais j’apprécie énormément ce point. Ici, les amis de notre héroïne préféré, ne se mêle pas des combats. Bien sûr, ils sont encore une fois au courant de tout, et aident les vampires comme ils le peuvent, mais jamais on ne retrouvera, dans ces premiers tomes en tout cas, de Jessica munie d’un pieu prête à attaquer un vampire cent fois plus forte qu’elle, comme c’est par exemple le cas dans la saga le journal d’un vampire, où les amis humains d’Elena se mêlent sans arrêt aux combats. Qui plus est, dans ce second tome, on retrouve des moments familiaux, comme dans le premier, même si je ne crois pas l’avoir souligné. Notre Betsy passe quelques moments avec sa maman, son père, et sa « belle-monstre ». Comme quoi, une fois qu’on devient vampire, on peut toujours avoir une vie sociale, plus ou moins normale *sort en courant*.

Niveau répliques, réparties, et humour, encore une fois, ça m’a plu. J’avais passé un excellent moment dans le premier tome, et à vrai dire, je n’attendais que les moments Sinclair/Betsy pour pouvoir me délecter de leurs fameuses joutes verbales. Encore une fois, l’humour du tome, et les réparties de Betsy m’ont vraiment plu. Oh, et petite chose en plus dans ce tome. Deux chapitres ne sont pas racontés par Betsy, ce que j’ai beaucoup apprécié. Enfin, nous avions une autre vision des évènements. Cela dit, la seconde fois était « normale » en vue des circonstances. Circonstances qui m’ont d’ailleurs faites une petite frayeur. Enfin bref, tout ça pour vous dire que oui, Queen Betsy est bien partit pour être une de mes saga fétiches. J’ai vraiment hâte de me procurer le troisième tome, pour me replonger dans le monde de notre fashion vampire.

En somme : Si vous avez aimé le premier tome, filez vous procurer celui-ci !

Publicités

2 Réponses to “Queen Betsy, tome 2, vampire et fauchée, de Mary Janice Davidson”

  1. Isa1977 09/01/2012 à 19:56 #

    Rhooo tu me donnes encore plus envie de le découvrir 🙂 Aller hop hop hop à mettre sur
    ma liste des prochains achats livresques 🙂
    Bisous

    • askmetoread 09/01/2012 à 21:00 #

      Je viens de lire ton avis sur le premier tome, et comme tu as aimé, et que ce fut apparemment un coup de coeur pour toi aussi, je te conseille vraiment de continuer la saga et de courir acheter le second tome. Ca reste dans le même esprit que le premier tome, avec une intrigue qui nous offre de belles petites surprises, un humour toujours aussi présent, et une relation Betsy/Sinclair qui évolue. Personnellement, je sais que le troisième tome, ainsi que le cinquième (j’ai déjà le quatrième) figurerons parmi mes prochains achats. Je dirais même que ces deux tomes seront obligatoires x)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :