À tout jamais de Nicholas Sparks

29 Déc

Chaque mois d’avril, Landon Carter est assailli par les souvenirs de sa dernière année de lycée. C’était en 1958, dans la petite ville de Beaufort, en Caroline du Nord. Fils de bonne famille, il aimait retrouver ses amis en classe, inviter ses jolies camarades, faire le mur de temps en temps, et se moquer de la fille du pasteur : avec sa bible, son éternel chignon et son dévouement sans faille qui plaisait tant aux grandes personnes, Jamie Sullivan avait le don de l’agacer. Pour le bal du lycée, Landon, qui se retrouve sans cavalière, est contraint de l’inviter. Elle le prévient : « D’accord, mais promets-moi de ne pas tomber amoureux de moi. » La vie en décide autrement : entre les deux jeunes gens, c’est le coup de foudre. Mais Jamie apprend à Landon qu’elle n’a plus que quelques mois à vivre.
Le roman profondément émouvant d’une passion plus forte que la mort.

Tout d’abord, il me semble évident de préciser que ce livre a été adapté au cinéma, sous le nom de « A walk to remember » en VO, et « le temps d’un automne » en VF, avec les incroyables Shane West et Mandy Moore, notamment. J’avais d’abord vu, et revu, et encore vu, des dizaines de fois voire plus, l’adaptation cinématographique, qui m’avait extrêmement plu et surtout émue. Encore aujourd’hui, ce film reste mon préféré. Pour une fois, je trouve que le livre et le film sont assez similaires, dans l’ensemble. Bien sûr, ce n’est pas une copie conforme du roman, et encore heureux, car il n’y aurait plus d’intérêt à le regarder, non ? Il faut aussi savoir que d’autres romans de Sparks ont été transformés en films, tels que Cher JohnDear John – avec Amanda Seyfried et Channing Tatum, ou encore N’oublie jamaisThe Notebook – avec le talentueux Ryan Gosling, et la belle Rachel McAdams. N’oublions pas non plus La dernière chansonThe last song – avec Miley Cyrus. Bref, en ce moment les livres de Sparks ont plutôt la cotte au cinéma.

Depuis que j’ai appris que cette magnifique histoire était tiré d’un livre, et qu’elle n’était pas la seule, j’ai toujours voulu lire cet auteur. Manque de bol, je ne trouvais jamais ces livres – j’ai dû mal rechercher, mais passons. Et puis, finalement, lors d’une excursion en ville avec ma marraine, et toute la clique – ma famille, en somme – j’ai trouvé cette petite pépite, pour mon plus grand bonheur. Vous imaginez donc que j’étais excitée comme une puce, et que j’attendais beaucoup de ce roman. Ce qui m’a tout de suite attiré, c’est cette histoire d’amour, à l’eau de rose,  écrite par un homme. Ce n’est pas donné à tout le monde d’écrire quelque chose d’aussi fleure bleue. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé l’intensité qui s’en dégageait et la part du non-dit. Le roman est écrit à la première personne, selon le point de vue de Landon, ce qui nous aide encore plus à nous mettre dans sa peau. Le plus du livre, à mes yeux, est justement cette narration sous forme de souvenir, une cinquantaine d’années après. Certes, le début est assez stéréotypé. L’adolescent cool, voire rebelle, et la fille de pasteur coincé, et tout le tralala, mais il faut se rendre compte qu’aux Etats-Unis, c’est souvent comme ça que ça marche. En France, nous n’avons pas vraiment de « groupes » et c’est pas plus mal. Enfin bref.

Je ne vous le cache pas, j’ai tout de même été quelque peu déçue sur certains points. En même temps, en ayant vu le film avant, je m’imaginais retrouver certains éléments, alors que non. Dans le film, Jamie a une liste de choses qu’elle souhaite réaliser, et Landon l’aide à en accomplir un maximum. Cette petite particularité m’avait fortement plu. Et cela m’a fait bizarre de ne pas la retrouver dans le roman. Mais ce n’est pas un drame non plus, je m’en suis vite remise, si je puis dire. Le roman se lit vite, beaucoup trop vite. Et au final, arrivé à la fin, on est un peu déçu que l’histoire n’ait pas durée plus longtemps. Pour reprocher quelques points au film, je noterais que dans le roman, la bonté de Jamie ressort encore plus, notamment lors de quelques scènes qui n’apparaissent pas dans le film et qui font pourtant tout.

En somme : Une belle histoire d’amour, bien fleure bleue, pour les plus romantiques d’entre vous les filles.

Publicités

2 Réponses to “À tout jamais de Nicholas Sparks”

  1. accroauxmots 01/01/2012 à 11:46 #

    J’ai lu  » The Notebook  » en VO pour ma part et c’est un très beau livre ( tout comme le film ) , je n’avais pas été déçue. Je pense le racheter en Français un de ces quatre 🙂

    • askmetoread 01/01/2012 à 12:45 #

      J’ai aussi l’équivalent de The Notebook dans ma biblio, en français (et tous les autres livres de l’auteur en VO, encore une fois en pdf *sort*). Les histoires de Sparks sont toujours magnifiques, je trouve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :